Sélectionner une page
La Montagne, édition du Cantal, le 26/05/2019 :

« Ces résultats sont sympathiques. On s’y attendait, au niveau national, déjà. Mais même au niveau départemental ils sont très satisfaisants. Et ils ne me surprennent pas : c’est ce que l’on sentait sur le terrain, quand on allait à la rencontre des gens. Oui les gens ont davantage voté, et ça a profité au Rassemblement national. Dans le Cantal, on arrive en tête à Saint-Flour et à Mauriac. Aurillac et Arpajon nuancent tout ça, étant donné qu’elles placent madame Loiseau en tête et font donc basculer la tendance qui était en notre faveur. Mais cela se joue finalement à peu de choses : au niveau départemental, on termine avec 800 voix d’écart seulement avec LREM/MoDem.

Ce que je note aussi c’est l’effondrement de LR et du PS. Alors oui, on est le premier parti de France, comme on l’est depuis maintenant 10 ans. On est bien vivant même si on nous a pronostiqué que c’était la fin pour nous, y compris après la présidentielle. Mais on est là. le programme de Marine Le Pen avance. Les électeurs se sont dit « Je ne suis pas content. Je veux reprendre en main mon destin. j’ai un pouvoir : je l’exerce, en allant voter. »

C’est prometteur et encourageant pour les prochaines élections, locales : je pense aux municipales, mais aussi aux élections départementales. Le Rassemblement national n’a jamais aussi bien porté son nom. Des gens de tout bord nous ont rejoint, votent pour nous et se sont décidés il y a dix ans, hier ou ce matin en entrant dans l’isoloir».

Lien vers l’article de La Montagne : Les réactions des personnalités politiques du Cantal face aux résultats

D’autres articles sur le même sujet :

* Le Rassemblement National remporte une élection pour la première fois à Saint-Flour

* Ce qu’il faut retenir des Européennes dans le Cantal